Mercredi 25 mars 2009, photos officielles au stade Ernest Wallon


Vous l'attendiez, voilà l'album photos.


Un grand merci à tout ceux qui nous soutiennent.

Dimanche 29 Mars
CASTRES
Le voilà le jour tant annoncé et tant attendu : Le départ. Parents, amis, voisins, notables et curieux...
"Ils sont venus, ils sont presque tous là, il va démarrer le papa.a.a.a.a.a.....!"
Jacques n'arrivera que demain, Michel décolle donc tout seul, par un froid de loup ou de canard, au choix, direction CASTRES. Etape agréable et à l'arrivée une surprise de choix puisque je suis attendu par quelques jeunes joueurs plein d'avenir. J'ai nommé, Sébastien TILLOUS-BORDES, Lionel NALLET - Cap'tain -, Yannick FORESTIER et Romain TEULE. Pour une première, c'est quand même du très haut niveau. Grand merci à tous et en paticulier à Willy qui nous ouvrira de nombreuses portes tout au long de notre périple.
Lundi 30 Mars
ALBI : arrivée de Jacques sur le périple au départ du Stade Pierre Antoine. Etape difficile pour cause de camions qui frôlent les mollets, d'ailleurs nous n'avons plus de poils côté gauche. De bonnes sensations, des difficultés franchies tranquillement mais l'impression que l'on monte toujours plus que l'on ne descend. Superbe accueil des joueurs au SC ALBI : Sébastien PAGES, Stéphane DELPUECH, Paul GUFFROY... et la rencontre et les encouragements d'une vieille connaissance : Eric BECHU.
Mardi 31 Mars
MONTAUBAN : étape couverte par France Télévision avec un dispositif digne d'une étape du Tour de France. D'Albi à Montauban mené de main de maitre par Jean ABEILHOU et Bertrand, le caméraman, ce reportage sera diffusé sur France 2 dans Rencontres à XV et Rugby Mag. Etape difficile et un peu longue qui nous a fait flirter avec la zone rouge à plusieurs reprises. Des encouragements d'Eric BECHU au départ aux félicitations de Laurent TRAVERS à l'arrivée à Sapiac, le tout a dépassé nos espérances.
Soirée, repas et hébergement chez Laetitia et Eric qui nous ont accueillis comme des rois dans leur superbe arche de Noé. Grand merci à tous.
Mercredi 01 avril
AGEN : belle étape sur le bord du Canal avec un petit vent de face. Petite pause café sympathique à Valence d'Agen chez Huguette et Raymond. Direction Armandie où nous avons été reçus par Romain SOLA et Mathieu BARRAU, quelques photos de presse avant de rencontrer le Docteur Thierry HERMEREL, en charge des sports à la ville d'Agen. Peu de photos, appareil out! Désolés. Très sensibilisé à l'installation de défibrillateurs sur les espaces sportifs, l'ancien médecin de l'Equipe de France nous a fait part des projets de sa ville en la matière.
Vendredi 03 avril
Transfert SARLAT : pluie, vent... Très bel accueil pourtant improvisé du CA SARLAT Périgord Noir en présence du Président, des dirigeants, du Capitaine de la Une et de la Presse. Discussion des plus intéressantes autour du défibrillateur. Club équipé, comme tous les clubs de Fédérales de la Dordogne, par le Conseil Général depuis l'accident fatal survenu à Périgueux cet hiver. Peut-être une leçon à retenir pour d'autres départements ,...non?
Samedi 04 avril

BRIVE : temps frais et étape accomplie dans un brouillard à couper au couteau. Route agréable pour ce qu'on n'en a vu, très vallonnée. L'après midi a été consacrée au match BRIVE - STADE TOULOUSAIN et à la réception qui nous a permis de rencontrer de grands joueurs d'aujourd'hui, d'hier et même d'avant hier.

Dimanche 5 avril
ARGENTAT : bonnes sensations, étape trompeuse : d'une petite cotelette annoncée, nous avons grimpé un petit col de 12 km, le reste s'est fait en descente. Ca repose. Une grosse bosse entre deux descentes.
Une rencontre passionnante autour du repas avec un ancien coureur cycliste récemment transplanté. Après midi, promenade digestive... à pied, ça change.

Lundi 6 avril

Aurillac pour la Saint Célestin. Sans commentaire.

Ah les monts d'Auvergne !!!  ça monte et ça descend jamais ou alors ils n'ont pas su le voir !!! Grosse fatigue mais le moral est mont.

Mardi 7 avril

Le but de la journée, comment traverser ces fameux puys sachant que le point le plus bas est à 1200 m ???? L'ascension avant Pâques !
Horizon Clermont Ferrand
Mercredi 8 avril

Etape neutralisée jusqu'à Issoire pour cause d'intempéries incompatibles avec notre moyen de locomotion (brouillard, neige, pluie, froid).
Jeudi 9 avril

Arrivée à Clermont Ferrand par la route des puys : photos au stade Michelin.
Vendredi 10 avril

Transfert maison pour le week-end pascal. Bon état général, beaucoup de km mais le moral et l'envie sont toujours là.

Mardi 14 avril
Transfert pour Oyonnax avec véhicule d'assistance, le mot n'est pas faible.
Mercredi 15 avril
OYONNAX : au stade Charles Mathon, un accueil des plus sympathiques du staff, des joueurs et des inconditionnels historiques du club.
Grand moment d'émotion avec la visite d'un supporter greffé du coeur.
Départ pour Bourg en Bresse, étape annoncée comme vallonnée. Au final, relief plus que bossu, des déviations nous ont rallongés de 30 km, région superbe mais étape à la limite des possibilités. Ouf on est à Bourg.
BOURG EN BRESSE : grand journée, l'accueil des Bressans a été chaleureux, sympathique et sensible à notre cause. Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont favorisé cette réception. Ces deux clubs de l'Ain ont su prouver, une fois de plus, leur légendaire convivialité.
Jeudi 16 avril
LYON : il tombe des hallebardes et nous n'avons pas le plan des gouttes. Nous sommes trempés dès le premier kilomètre après Bourg. Etape neutralisée. Arrivée au LOU, si bien caché que nous n'avons pu le rencontrer. Dommage...
Une nuit chez "l'habitant" à Décines près de Lyon. Merci à Alain et Josiane, super soirée, repas dit improvisé mais de derrière les fagots. Grand merci aussi à Henri et Marie qui nous ont "arrangé" l'accueil.
Vendredi 17 avril

BOURGOIN et GRENOBLE : arrivée à Pierre Rajon juste après le départ de l'équipe pour Bayonne, raté. Heureusement, Olivier Milloud et Jean François Coux nous ont accueillis. Un grand merci.
Toujours sous la pluie, nous partons pour Grenoble avec le véhicule d'assistance. Accueil sympathique à l'USG. C'est là que nous recevons la grande nouvelle, une invitation du RCToulon pour Toulon - Stade Toulousain le lendemain au vélodrome de Marseille. Nous ne nous faisons pas prier et  changeons une fois encore, notre itinéraire. Direction Marseille. D'une pierre, deux coups.
Samedi 18 avril
MARSEILLE : des places en or au ras du terrain, des joueurs, et du Président, merci JLL et AH, pour un match en rouge et noir. Devinez qui a gagné ? Une équipe en rouge et noir.
Belle réception, de belles rencontres plus centrées sur les motivations de notre projet qui nous ont fait chaud au coeur.
Dimanche 19 avril
Retour maison : ce n'était pas prévu mais la semaine alpine fut éprouvante. Les longues côtes de l'Ain ont laissé des traces sur le cardio.
Nous nous autorisons une petite journée de récupération pour attaquer la boucle méditerranéenne.
Lundi 20 avril

Transfert NIMES.
Mardi 21 avril

Rencontre de dirigeants nîmois. Club non encore équipé en défibrillateur mais suivi par un staff médical présent lors des matchs.
Hors club, quelques échanges avec des amateurs éclairés en contact avec des joueurs de l'hémisphère sud.
Mercredi 22 avril
ARLES : arrivée au stade, l'arlésienne. En fait, il fallait aller au Walla Beer, tenu par un joueur qui nous a chaleureusement accueillis. Quelques mots avec l'ostéo du club puis contacts établis avec le journal La Provence où vous pourrez voir les photos et lire l'article consacrés à l'association.
Jeudi 23 avril
AIGUES MORTES : terre de toros, peu de rugby, mais beaucoup de vent de face.. Ah la tramontane !
Vendredi 24 avril
MONTPELLIER : superbe accueil au stade Yves du Manoir.
Avec Delphine et Marc, nos partenaires de DELFIB, nous avons pu suivre l'entrainement mené par le Capitaine et échanger sur le déroulement de notre projet.
Rencontre avec le staff technique. Un maillot dédicacé par tous les joueurs du MHRC nous a été offert, avec deux places pour le match du lendemain contre Bayonne et une invitation à la Brasserie du Corum, partenaire du club.
Un très grand merci aux dirigeants du MHRC et en particulier à Ludovic pour sa disponibilité, sa gentillesse et son professionnalisme.
Samedi 25 avril
MONTPELLIER toujours. Transfert de l'équipement à St Jean de Védas qui nous a pris la matinée. Tram pour du Manoir. Superbes places, belle victoire de Montpellier
Grand moment d'émotion lors de la sortie de Clément BaÏocco et de Louis Picamoles qui ont fait leurs adieux, ou leur au-revoir - qui sait ?- au public montpelliérain.
Dimanche 26 avril

BEZIERS : étape sous une pluie battante et un vent de face pendant 75 km. Arrivée trempés et frigorifiés. Les mauvaises conditions atmosphériques nous ont limités dans nos déplacements. Mais c'est moindre mal puisque nous sommes invités à donner le coup d'envoi du match Béziers - Narbonne, derby de la Méditerranée, le 2 mai prochain. Compte rendu dans notre journal de bord du mois de mai. A vos télés !!
Lundi 27 avril
SIGEAN : grosse étape, 30 km de plus que prévu suite aux conseils éclairés de quelques autochtones ou se faisant passer pour... Au final, tellement fatigués que l'on aurait pu dormir à la Réserve. La traversée à vélo du parc des fauves pour travailler la vitesse de pointe est reportée.
Passage rapide au terrain, mauvaise heure pour une rencontre avec des dirigeants. C'est de notre faute, désolés.
Mardi 28 avril
PERPIGNAN : stade Aimé GIRAL. Attendus par notre hôte, Didier SANCHEZ qui nous a réservé un accueil des plus chaleureux et sympathique, photos avec le staff technique, rencontre de joueurs, visite du stade. Nous garderons un excellent souvenir de cette équipe que nous espérons revoir début juin sur un autre stade.
Soirée organisée par Didier au Camping de Ste Marie la Mer, le panthéon du rugby que ce passionné a modelé avec l'esprit et aux couleurs du rugby ; passage obligé de tous les amateurs. C'est facile à trouver, une statue gigantesque de JP G
ARUET vous accueille à l'entrée.
Grand merci à Didier pour sa générosité, sa gentillesse et son dévouement...C'est bon pour toi aussi Jean-Louis L. et comme le dit le proverbe catalan: "Si vous couchez  à Ste Marie la Mer, au Pica-Pica il faut manger", désolé si cela ne rime que visuellement et non phonétiquement, mais allez y quand même.
Mercredi 29 avril
NARBONNE : ce vent qui nous empêche d'avancer ne fait que se renforcer et cette étape s'avère être une des plus difficiles de cette boucle méditerranéenne. Les organismes sont usés, fatigués et il faut un sacré moral pour arriver au bout du chemin.
Passage au Parc des Sports et de l'Amitié pour quelques photos. Pas de rencontre de joueurs ni de dirigeants mais là aussi, ce n'est que partie remise, nous nous verrons le 2 mai à Béziers.
Jeudi 30 avril
CARCASSONNE : contrairement à l'annonce précédente, cette étape s'est révélée encore plus difficile. Le mauvais choix de l'itinéraire associé à la fatigue et au vent ne nous a pas permis de finir l'étape dans les délais impartis. C'est la voiture balai (un bus de ligne) qui nous permettra d'arriver à Carcassonne 20 km plus loin où l'excellent repas de Jacky et de Guy (heuh !! ) nous aidera à faire passer ce petit coup de mou.
Arrivée de notre père, le Président, au Stade Domec. Pas de rencontre.
Retour à la maison pour 2 jours de repos bien mérités.
Samedi 02 mai
Nous avons eu l'insigne honneur d'être invités à donner le coup d'envoi du derby de la Méditerranée, Béziers - Narbonne. Un accueil et un accompagnement exceptionnels de la part de Marie-Pierre : entrée sur le terrain par le couloir devant près de 10 000 personnes, premier contact avec la pelouse, passe de l'écureuil Caisse d'Epargne à Jacques puis transmission à Michel pour un coup de pied digne d'un ancien n° 10. L
oge officielle, Invitation à la réception d'après match. Bonne chance à l'ASBH.
Encore merci et grosses bises à Marie-Pierre.

Dimanche 03 mai

Petite randonnée familiale au bord du Canal du Midi. Quelques incidents techniques ont empêché le Président de participer à l'étape. C'est donc partie remise pour celui-ci.

Lundi 04 mai
COLOMIERS / AUCH
Accueil sympathique et chaleureux à Colomiers, club très sensibilisé aux problèmes cardio-vasculaires - et pour cause ! - très bien équipé en défibrillateurs tant pour les joueurs que pour le public. Etape que nous qualifierons gentiment de "vallonnée" mais toujours face à ce maudit vent que nous commençons à soupçonner de consulter notre itinéraire pour savoir dans quel sens il doit souffler le lendemain. Arrivée à AUCH en début d'après midi
Mardi O5 mai

AUCH / LANNEMEZAN
Petite réception agréable au FC AUCH - près du stade J. FOUROUX, pour le café du matin, club également bien équipé en défibrillateurs et forcément très concerné.
Etape agréable jusqu'à Castelnau-Magnoac, superbe repas surprise familial et amical. De fait, l'après-midi fut plus difficile...montée en ligne directe sur le plateau de Lannemezan. Merci à Marthe, Jean-Louis, Christian, Sébastien, Adeline et leurs amis.
Arrivée à Lannemezan en fin d'après-midi. Superbe accueil du CA Lannemezan pour la réception de remise de maillot à l'équipe du mois en présence des responsables du club, des élus locaux, de la presse et des membres du Comité Armagnac Bigorre. Un immense merci à Jean-Louis Fourcade, président du CAL, Tony Marin, Président, René et Quinquin, vice-présidents du Comité Armagnac Bigorre, qui non seulement nous ont parfaitement accueilli mais ont également pris en charge notre hébergement entre Lannemezan et Tarbes.
Mercredi 06 mai

LANNEMEZAN - BAGNERES - TARBES
Et par l'Escaladieu s'il vous plait pour les connaisseurs.
Bel accueil au Stade Marcel Cazenave à Bagnères par les éducateurs sportifs qui étaient informés de notre périple par la télé. Equipé en défibrillateur depuis la veille, dommage.
Belles photos devant le Pic du Midi. Visite du centre Laurent Fignon où nous avons pu échanger et toucher le trophée du Milan/San Rém... Le vrai !
Arrivée au TARBES Pyrénées Rugby où nous avons été reçu par les dirigeants et entraineurs. Présence de Philippe Bérot, Gérard Vettes...
Visite des locaux du Comité et repas offert par ce dernier.
Encore merci à Tony, René et Quinquin. Une des plus belles étapes de notre périple.
Jeudi 07 mai

PAU : stade du Hameau. Belle et émouvante rencontre avec Anne et Frédéric de l'Association "La vie qui gagne". Pour visiter leur site, un lien en première page est à votre disposition.
Accueil sympathique réservé par Julien de la "Com", Thierry Cléda, Jean-Charles Cistacq et David Aucagne avec remise du maillot de la section paloise. Un moment fort, agréable, poignant et plein d'optimisme. Tout notre soutien à Anne et Fred pour leur petite Fani.
Un grand merci à tous.
Lundi 11 mai

ORTHEZ : passage à l'US Orthez, Fédérale 2, accueil improvisé, discussion d'un futur équipement en défibrilateurs. Rencontre sympathique mais de courte durée car un gros orage est annoncé.
Mardi 12 mai

ST JEAN PIED DE PORT - NAFARROA : jour de repos des joueurs, rencontre avec le Président, soutien à l'association et intention de s'équiper prochainement en appareils qui sauvent des vies. Belle étape vallonnée, grand soleil, bon accueil.
Mercredi 13 mai

BAYONNE - BRISCOUS : très belle étape, très roulante jusqu'à l'erreur d'itinéraire qui nous a amené à la route des cimes (casse pattes). Accueil extraordinaire chez Bernadette et Manech à Briscous dans leur belle maison basque entourée de pottoks. A Bayonne et dans ses environs, Manech est un fabuleux sésame qui ouvre  toutes les portes. Visite de Jean Dauger et des installations attenantes et de la salle des trophées. Deuxième coup de malchance, joueurs au repos. Rencontre avec David Roumieu pour la photo souvenir.
BARDOS : dont Manech est dirigeant, Fédérale 3, qualifié pour les 16ème de finale du Championnat de France. Un club exemplaire, champion de France 4ème série un an après sa création et récidiviste en 2008, champion de France Honneur. Rencontre avec entraineur, joueurs et Président, auditoire très attentif et réceptif à notre projet et très favorable à l'implantation future d'un défibrillateur au stade. Soirée d'orages mémorables. Accueil inoubliable...malgré une côte qui ne vous donne pas envie de monter, mais qui une fois en haut vous ferez regretter de ne pas l'avoir fait.
Jeudi 14 mai

SEIGNOSSE : un temps à ne pas mettre un cycliste dehors, notre hôte Manech nous a rapproché de notre prochaine étape grâce à sa véritable bétaillère. ( voir photos ) Arrivée au camping des Océliades pour un hébergement haut de gamme offert par Olivier Roumat
Vendredi 15 mai

BIARRITZ : mauvais temps, pluie, vent, etc... itinéraire cyclable au milieu des pins entre Landes et Pays Basque. Arrivée à Tarnos, lourde chute de Michel à 5 km/h. Quelques plaies anodines, reprise de la route jusqu'à Bayonne pour une visite de couture à l'hôpital, quelques points gênants au genou. Fin de l'étape sur une jambe jusqu'à l'hôtel de Biarritz... Plus de 10 bornes quand même, c'est pas évident.
Samedi 16 mai
BIARRITZ : somptueuse réception au BOBP avec un accueil assuré par M. Serge Blanco en personne. Repas d'avant match, présentation du projet 2 de coeur aux convives puis aux spectateurs, tribune d'honneur, ambiance basque, rencontre des joueurs au vestiaire pour fêter la qualification européenne de l'année prochaine. De superbes photos et des souvenirs plein la tête. Grand merci à Serge Blanco, son équipe et Yves.
Dimanche 17 mai

BIARRITZ : journée de repos en partie passée aux urgences de Bayonne pour radios de contrôle. Verdict, impossibilité de pédaler pendant environ 10 jours.... C'est la tuile.

Nous rentrons à Toulouse en voiture pour un repos forcé en attente d'un prompt rétablissement.  Passage à DAX et MONT de MARSAN pour assurer la liaison annoncée.     

Lundi 25 mai

Maison, visite chez le médecin,  pas de casse grave mais un vilain hématome  plutôt volumineux qui empêche le départ dés  demain comme convenu. Ce qui est "pratiquement sûr", c'est que nous repartons avec le véhicule d'assistance  jeudi ou vendredi, direction Marcoussis puis Paris et le Stade de France via La Rochelle, Orléans, etc...pour , nous l'espérons un trés grand final. A trés bientôt...

Jeudi 28 mai 

LA ROCHELLE: Ca y est je suis enfin reparti, seul pour deux jours car Jacques a des obligations professionnelles qui étaient prévues. Aprés l'ablation des points, me voici des plus élégants pour continuer le périple avec un beau pansement au genou droit et un trés seyant bas de contention noir à gauche assorti à ma tenue; un look d'enfer. Arrivée par le train à Royan,belle étape sur sentiers balisés dont une partie en front de mer. En fait notre ami le vent m'a retrouvé et m'assure de sa présence, de face bien entendu.Visite improvisée au Stade Marcel DEFLANDRES pour la traditionnelle photo et belle surprise puisque Serge MILHAS l'entraineur est dans les murs ce jour là. Rencontre avec le responsable de la "Com." du S.R, de R. LACOSTE et d'un représentant du service des sports de la ville. Echanges autour du projet 2 de Coeur, le club est trés bien équipé et formé. Une fin d'après midi trés désaltérante, instructive et sympathique avec la remise d'un maillot (dédicacé) aux belles couleurs de ce club plein d'ambition qui vient de frôler la montée en Top 14 et qui regarde déjà vers l'avenir. Grand merci à tous.

Vendredi 29 mai 

NIORT: Les sensations sont bonnes et les blessures qui se guérissent tranquillement ne devraient pas gêner ma progression. En revanche, celui que je viens de baptiser "P...de V.D.F. "- Vent De Face pour VDF, pour le P... je vous laisse deviner - est toujours le premier levé . Au cours de cette étape trés longue pour cause de recherche d'un itinéraire qui permettrait de traverser le maillage de nationales, autoroutes et voies dangereuses,  il n'a cessé de souffler à 60 km/H avec des pointes à 90. Malgré quelques rencontres intêressantes et encourageantes au cours du repas de midi, c'est complètement desséché que je suis enfin arrivé à l'hôtel aprés 87 km. La visite du Stade ESPINASSOU ne se fera que demain matin. Ce soir le premier demi finaliste est connu et le parrain de notre Association, William SERVAT, ne jouera pas la finale.

Samedi 30 mai 

PARTHENAY - SAUMUR: Nous avons choisi cet itinéraire sur les conseils d'un passionné de vélo couché rencontré à l'Aviron Bayonnais car il permet d'accéder à la voie transeuropéenne cyclable qui doit relier NANTES à BUDAPEST via ORLEANS. Cette étape de transition se fera difficilement car P...VDF aura raison de mon moral et de mes réserves.  S'il  est possible de se préparer au froid, de se protéger de la pluie, de s'adapter ou de contourner des reliefs trop tourmentés ou difficiles, il n'est pire ennemi, dans mon "cas" que le vent de face. Je tourne depuis trois jours à une moyenne de 13 km/H, je serai contraint de m'arrêter aprés 57 km soit à 8 km de l'arrivée.Journée pourrie? que non, que non, puisque c'est le moment choisi Jacques pour arriver avec le bien nommé véhicule "d'assistance". Nous voilà paré pour continuer tous les deux avec un peu plus de sérénité et meilleur mental. Le deuxième demi finaliste est connu, il est sang et or.

   Dimanche 31 mai

TOURS:  L'organisation consiste à présent à trouver un endroit "stratégique" pour garer la voiture afin de pouvoir rouler tous les deux à vélo. La superbe vallée de la Loire offre toutes sortes d'itinéraires qui nous permettent de faire le nombre de kilomètres prévu, sans forcément relier la ville de départ à celle d'arrivée à vélo. De plus, la voiture nous permet d'accéder et de sortir sans danger des villes importantes. Petite visite au Stade TONNELE, qui comme la plupart des clubs qui ne jouent pas les phases finales sont au repos jusqu'à la saison prochaine. Une petite photo et à bientôt.

  Lundi 01 juin, de Pentecôte

BLOIS: Je n'ai pas abordé le sujet  hier mais VDF est toujours avec nous, il a juste perdu son P...car il semble s'être calmé et il fait maintenant partie intégrante de nos journées. Nous sommes plus en terre de vins et de châteaux que de rugby, les paysages sont superbes lorsque nous pouvons les apercevoir car il y a un monde fou dans toute la région. Notre organisation de la veille fonctionne bien, donc nous récidivons sur des chemins adaptés et sécurisés.

Mardi 02 juin

ORLEANS: Transfert direct en voiture puis belle étape sur des voies entièrement dédiées aux piétons et aux cyclistes toujours en bord de Loire. Une bonne nouvelle de plus dans notre épopée: un article en 3ème de couverture sur le journal de la FFR - Rugbymag - signé par Jean-Louis LAFFITTE présente notre projet et son déroulement sous une photo prise à Aguilera avec Serge Blanco. C'est une vitrine et un soutien extraordinaires pour la promotion de notre action mais aussi pour la couverture nationale qu'elle revêt. Un grand merci à ce journaliste qui signe JLL, pour l'ensemble de son oeuvre...

  Mercredi 03 juin

ETAMPES: Pressenti la veille en fin d'étape, ce qui devait arriver arriva! Mêmes causes mêmes effets que dans les Alpes. Les efforts consentis depuis plusieurs jours et décuplés pour cause de  P...VDF  provoquent l'attendu mais non souhaité " gros coup de mou". Nous optons donc pour la neutralisation de l'étape et une journée de repos.  

Jeudi 04 juin

VERSAILLES: Pour commencer, constat des bienfaits de la journée de repos. Nous démarrons donc par une trés belle Etampes autour d'étape, ou plutôt l'inverse. Les sensations sont bonnes pour Michel, mais c'est Jacques qui commence à souffrir d'un mollet. Il faut dire que nous avons depuis longtemps passé la barre des 2000 km et que l'accumulation se fait sérieusement sentir. L'objectif de cette étape est de nous rapprocher de PARIS pour aller visiter les deux clubs de la capitale, le premier en Top 14 et le second...aussi pour l'an prochain. Merci à la voiture et au GPS (quoi que!) pour nous avoir tiré d'embarras à plusieurs reprises. Aprés midi longue et difficile pour enfin accéder à notre hôtel. Soirée sympathique autour d'un agréable repas offert par nos amis Martine et Jean-claude, qui suivent assidûment nos pérégrinations. Un grand merci.

Vendredi 05 juin                                                                                                     

PARIS - MARCOUSSIS: Nous y voilà. Tout d'abord, direction COLOMBES pour une visite au Stade Yves Du manoir du Métro-Racing 92. Le stade est en travaux pour préparer la construction d'une nouvelle tribune plus adaptée au niveau du club et au nombre de ses spectateurs réguliers. Rencontre de Franck BOUCHER, Directeur Général du club, échanges intéressants autour de notre projet, club bien équipé en défibrillateurs, quelques anecdotes...Puis, arrive Christophe BERDOS, l'arbitre, que nous interpellons pour lui présenter notre projet. Il a entendu parler de notre initiative et connait bien les problèmes que nous abordons. Félicitations et encouragements, cela fait toujours plaisir, une petite photo et au revoir. Merci à tous et bonne saison 2009-2010.

A Jean BOUIN, base du Stade Français, pour cause de Roland GARROS, nous avons croisé beaucoup plus de gens du tennis que de rugby, quoi que des fois certains font les deux... Dommage, mais c'était plus ou moins prévisible en cette veille de finale.

Arrivée à MARCOUSSIS au Centre National du Rugby ou nous avons été hébergés dans la résidence de l'équipe de France. Trés bel accueil offert par la FFR, et en particulier son Président Pierre CAMOU et le responsable marketing Lionel LAFFITTE. Les places pour la finale ont également fait partie du beau cadeau qui nous a été réservé. Visite des installations où nous avons croisé l'équipe de France A,  puis arrivée de jeunes de moins de 15 pour le challenge Orange en provenance de toute la France. Une occasion pour nous de rencontrer nombre d'éducateurs et de "personnages" passionnés de rugby dont beaucoup connaissaient notre histoire via la télé, la presse ou le dernier Rugbymag. Beaucoup d'encouragements, de questionnements et surtout beaucoup d'émotion pour nous. Ce fût également le moment pour tous d'anticiper sur le résultat de la finale en cette veillée d'armes.

Samedi 06 juin

STADE DE FRANCE: Le grand jour du final pour nous et de la finale pour l'USAP et CLERMONT. Pour commencer la journée, nous avons bu le café avec le Président Pierre CAMOU, avec qui nous nous étions "manqués" à BIARRITZ avec Serge BLANCO pour la photo souvenir, ce qui nous a permi de le remercier chaleureusement  pour ces deux derniers jours hors du commun. Arrivée le matin au grand stade ou Philippe, que nous retrouverons plus tard, nous trouvé LA place pour laisser notre voiture chargée de tout le matériel en toute sécurité. Journée sans vélo bien entendu. Repas dans un petit restaurant parisien ou tout le rugby se retrouve, anciens joueurs, officiels, arbitres, journalistes et surtout amis. Un moment  d'anthologie pour nous avec des monuments de gentillesse, d'humour et de savoir-vivre qui nous ont bombardé d'anecdotes croustillantes et de nouvelles des anciens, non sans oublier les quizz sur les compositions exactes des équipes des années 60 et 70. Inénarrable et extraordinaire!

Invitation à une des innombrables réceptions d'avant match avec notre ami Manech et sa fille au cours de laquelle nous aurons l'occasion de saluer Pierre OTEIZA, le charcutier des Aldudes fournisseur de l'équipe de France. Encore un trés grand moment avant de rentrer au Stade de France, ou nous retrouverons Philippe pour casser une petite croûte et nous désaltérer. Un trés grand merci à lui aussi sans qui nous n'aurions pu vivre aussi pleinement et sereinement cette dernière journée de notre périple rocambolesque

La suite, tout le monde la connait; L'USAP est Champion de France et nous, au moins, du Monde, car nous sommes arrivés au bout. Non sans mal, mais au bout quand même!

ENCORE UN TRES TRES GRAND MERCI A TOUS CEUX QUI ONT SOUTENU ET OEUVRE A QUELQUE NIVEAU QUE CE SOIT POUR QUE CE PROJET PUISSE SE REALISER.


Prochainement sur vos écrans :
Nos prochaines actions et intentions:
Participations à des colloques et rassemblements sportifs. Soutien à des Associations
Interventions et conférences sur le projet, ses objectifs, son déroulement son évaluation et ses conclusions.
Mais aussi quelques étapes "supplémentaires" pour compenser celles qui ont du être neutralisées ( Etape du Président, des remerciements, évènementielles, ou plus personnellement symboliques) pour arriver à dépasser largement les 3000km